Vous êtes ici : ISMFREntrepriseSoutenir l'ISM - Taxe d'apprentissage

Soutenir l'ISM grâce à la taxe d'apprentissage

Pourquoi nous verser la taxe d'apprentissage ?

La taxe d’apprentissage versée à l’ISM est utilisée à près de 73% pour l’accompagnement des étudiants, l’apprentissage, et l’organisation de séminaires à l’étranger.

Tous cela permet à l’ensemble de l’équipe ISM d’accompagner au mieux les étudiants tout au long de leur formation, et de leur offrir les meilleurs atouts pour devenir les managers de demain. Les futurs diplômés sont formés au mieux pour répondre aux défis auxquels les entreprises font face.

En effet, grâce à ces moyens supplémentaires, le management de projet et la dimension internationale prennent une place centrale au sein des parcours proposés à l'ISM.
Cela prend la forme de financement de projets étudiants pour développer des compétences en gestion de projet, management et communication, mais aussi l'esprit d’équipe et la créativité.
Ces fonds permettent également la mise en place de séminaires à l’étranger pour chaque formation, afin de leur apporter une ouverture d’esprit, une première approche in situ internationale, et de leur inculquer les valeurs interculturelles.

Ces projets sont financés par les étudiants eux-mêmes, à travers des campagnes, appels aux dons, organisation d’événements payants, ventes, prestations de services, etc. ?Ainsi, ils font face à la réalité du terrain et se voient mettre en place de réelles stratégies pour atteindre leurs objectifs.  Néanmoins, ces actions sont parfois complétées par une aide de l’ISM, afin de les accompagner vers la réalisation de leurs projets. Ces aides sont possibles, en grande partie, grâce aux versements perçus par la taxe d’apprentissage.

Qu’est ce que la taxe d’apprentissage ?

La taxe d’apprentissage est un impôt versé avant le 1er mars de chaque année par l’employeur au titre de l’année civile. Elle est due par les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés (IS) ou à l’impôt sur le revenu (IR) au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) employant au moins un salarié.

La loi de finances rectificative de 2013 a procédé à la fusion de la taxe d’apprentissage (0.5%) et de la Contribution au développement de l’apprentissage (0.18%) au profit d’une seule contribution.

En 2018, être redevable de la taxe d’apprentissage induit que l’employeur s’acquitte de :

La taxe d’apprentissage (0.68 % de la masse salariale), et éventuellement de la Contribution supplémentaire à l’apprentissage (CSA) avec un taux variable (de 0.05 % à 0.6 % de la masse salariale) pour les entreprises de 250 salariés et plus qui n’atteignent pas le seuil de 4 % d’alternants (quota «alternants»).

Ces contributions doivent être versées obligatoirement par l’intermédiaire d’un Organisme Collecteur de la Taxe d’Apprentissage (OCTA).

Où, quand et comment nous verser la taxe d’apprentissage ?

Les entreprises doivent procéder au versement de ces taxes auprès de leurs Organismes Collecteurs de la Taxe d’Apprentissage (OCTA) habituels avant le 28 février 2018. Elles bénéficient ensuite pour la plupart d'un délais supplémentaires de quelques semaines, ou quelques mois, pour flécher ces versements vers des établissements de l'enseignement supérieur.

Vous pouvez indiquer votre intention de versement du Hors Quota (catégorie B) de votre taxe d’apprentissage à l’ISM. Il est également possible de verser la part hors quota de la catégorie A (65%), dans d’autres formations au sein de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.